« Je suis heureux d’avoir choisi Cofidis. Je ressens beaucoup de confiance et il y règne une belle ambiance. »

Dans le cadre de son ambition de devenir un pilier du World Tour, l’équipe cycliste Cofidis a recruté de nombreux nouveaux coureurs. Julien Vermote en fait partie. C’est un coureur polyvalent et très expérimenté qui en est arrivé là grâce à son frère. Faisons connaissance avec ce sympathique trentenaire originaire de Flandre Occidentale, qui n’a qu’une seule hâte : recommencer à courir.

Bonjour Julien. Nous vous souhaitons au nom de Cofidis Belgique la bienvenue dans notre équipe cycliste. Comment s’est passée votre intégration ?

Julien : « Très bien. J’ai remarqué dès le début que nous étions sur la même longueur d’ondes, et cela s’est confirmé par la suite. Je ressens beaucoup de confiance de la part de l’équipe, et il y règne une belle ambiance. C’est une équipe professionnelle, cela se sent, avec une véritable culture cycliste. Cette passion et cette expérience ont beaucoup pesé dans mon choix pour Cofidis. Tout le monde est motivé, et l’objectif est de grandir avec l’équipe. »

Comment vous décririez-vous en tant que cycliste ?

Julien : « On me voit comme un cycliste qui peut rouler longtemps et vite en tête de peloton, mais je sais que je peux en faire plus. Je suis quelqu’un qui aime courir de manière offensive, et j’espère que je pourrai le démontrer chez Cofidis plus que par le passé. »

Où et quand avez-vous découvert votre amour pour le vélo ?

Julien : « C’est grâce à mon frère, qui rêvait de devenir cycliste. Au départ, je jouais au football et j’étais gardien de but à Harelbeke. Mais quand mon club a fait faillite, j’ai dû chercher autre chose. Mon frère faisait du cyclisme, du coup j’ai voulu essayer, et j’ai bien accroché. Sans mon frère, je ne serais donc jamais devenu coureur cycliste professionnel. »

Quelles sont les valeurs qui vous tiennent à coeur ?

Julien : « Je suis quelqu’un qui aime les valeurs. Je suis plutôt croyant, et je vais régulièrement à l’église. À côté de cela, l’honnêteté et le travail sont importants pour moi, car je suis convaincu que c’est la meilleure manière de bâtir une carrière durable. Un autre élément important, c’est la culture cycliste. Cofidis, c’est un maillot qui reste longtemps dans le peloton, c’est une équipe qui a une passion pour la course, et cela me parle beaucoup. »

Quel est votre rôle dans l’équipe ?

Julien : « Dans un premier temps, mon rôle est d’épauler notre sprinter italien Elia Viviani dans la préparation du sprint. Pendant les classiques du printemps, j’ai une sorte de rôle libre, qui me permet de saisir ma chance si la situation le permet. Sur des parcours plus dénivelés, je peux aussi accomplir un travail utile pour nos grimpeurs. »

Quelles sont vos compétitions préférées ? Laquelle voudriez-vous gagner par-dessus tout ?

Julien : « Vu mes origines de Flandre Occidentale, mon cœur penche surtout pour les Classiques flandriennes, mais si je ne dois en choisir qu’une, c’est le Grand Prix E3. Il se termine à Harelbeke, où j’ai vécu toute ma vie, et c’est près du stade de football dans lequel je rêvais d’être gardien lorsque j’étais enfant. Le Tour de France aussi reste magique. Son ampleur et l’énorme couverture médiatique en font la compétition la plus importante de l’année. J’ai vraiment hâte de courir pendant le Tour, et de le vivre au sein d’une équipe française, car je pense que c’est encore plus spécial. »

Si le Tour de France est maintenu bien sûr. Comment vivez-vous cette crise du coronavirus ?

Julien : « En tant que coureur cycliste, c’est difficile, car on n’a aucune perspective. Évidemment, c’est la santé qui prime, et tant que les compétitions cyclistes ne peuvent pas être organisées en toute sécurité, c’est logique qu’elles n’aient pas lieu. Mais c’est un beau geste que Cofidis continue à payer normalement tous les membres de l’équipe pour l’instant. »

À quoi ressemblent vos journées pour le moment ?

Julien : « Je m’entraîne essentiellement. J’ai aussi plus de temps à consacrer au ménage, mais comme je suis encore célibataire, cela va assez vite. J’essaie aussi d’aider mes proches, en leur apportant des courses par exemple, en vélo évidemment. »

Retenez-vous aussi du positif de cette période exceptionnelle ?

Julien : « Oui, bien sûr. Cela nous ramène les pieds sur terre, et nous permet de remettre en question des choses qui nous semblaient normales. Pour moi, c’est le moment idéal pour revenir à la base, là où tout a commencé, à savoir ici, en Flandre Occidentale. Je ne suis jamais resté à la maison trois semaines d’affilée, du coup ça me fait du bien d’être un peu ici. J’essaie donc surtout d’en profiter, plutôt que de considérer ça comme une obligation. »

Avez-vous déjà une idée de ce que vous voudriez faire après votre carrière ?

Julien : « Mon frère gère un centre de médecine sportive réputé, spécialisé en étude posturale vélo, coaching personnel, et kinésithérapie. Malgré le fait que je sois diplômé en Comptabilité et Fiscalité, je me verrais plutôt là-bas en tant qu’accompagnateur ou coach. Mais ce n’est pas encore à l’ordre du jour, car j’aimerais encore courir plusieurs années. J’adore ça, et je suis convaincu que mes meilleures années sont encore à venir. »

Nous vous souhaitons dans ce cas beaucoup de succès. Merci pour cet agréable entretien.

Actus et bons plans
c'est par ici

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos actualités et bons plans.

Les articles les
plus lus

  • Bien choisir son vélo électrique

    Les vélos à assistance électrique séduisent de plus en plus. Mais il y en a pour tous les goûts et tous les budgets. Comment trouver le vôtre ?

    Lire la suite

  • Qu'est-ce qu'un prêt à tempérament ?

    Un prêt à tempérament est un crédit amortissable qui permet de recevoir une somme d'argent en une seule fois. Cette somme est à rembourser, à échéances fixes, en plusieurs mensualités calculées sur base du montant, de la durée et du taux d'intérêt.

    Lire la suite

  • Payer sans code PIN

    Régler vos achats sans insérer votre carte dans un terminal et sans composer votre code ? C’est possible grâce au « sans contact ». Comment cela fonctionne ?

    Lire la suite

  • Comment sécuriser vos achats en ligne ?

    Payer sur internet est devenu un acte banal. Vous vous interrogez néanmoins sur la sécurisation de vos paiements ? Découvrez les bons réflexes à adopter.

    Lire la suite

  • Gérez votre crédit 24/7

    Grâce à l’espace client en ligne, vous pouvez réaliser de nombreuses opérations vous-même, en toute autonomie. On vous explique tout.

    Lire la suite

Quel crédit correspond
à mon besoin ?

Des projets en tête ? Envie de vous faire plaisir ? Des achats imprévus ?
Découvrez en 3 clics le crédit Cofidis adapté à votre budget.

Trouver mon crédit

Quelques conseils

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le crédit sans le demander